7 Days

by Ed Bazz

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.

about

Projet spontané composé de billets d'humeurs et pensées amères aux premières heures de 2015 sur des instrus tirées des deux mixtapes instrumentales de Tamahagané Beats dispo chez R2AN Recordz.

credits

released January 18, 2015

Lyrics : Ed Bazz
Prods : Raan, Tideux, Fl-How & Many The Dog (Tamahagané Beats)
Cuts : Scratchy Djo
Rec : Jerem pour Rimshot
Mix : AMProd
Cover : AMProd

tags

license

about

La Vermine Toulouse, France

La Vermine
Anarkorap de Toulouse et d'ailleurs depuis 2006.
Activiste, autonome et indépendant.
Ed Bazz : Lyrics/Prod
M.K.L : Guitar/Bass
Scratchy Djo : Cuts/Fx
Kesmo : Graphix.

contact / help

Contact La Vermine

Streaming and
Download help

Track Name: Day 1 - #2015
2015 plus rude sera la descente
Toujours pas prévu de voter
Vivre entre police arrogante et élites culottées
Une année de plus pour qu'on déchante sur notre futur trop laid
Y a toujours pas de voitures volantes que des voitures volées
Pas de résolution cette année mais je veux bien tuer le son
De toute façons que souhaiter si ce n'est l'insurrection ?
Ils voudraient nous apprendre à vivre alors que notre vécu se borne
A compter celles et ceux tombés comme à Fergusson
Comment veux tu que je te souhaite une bonne année ?
Comment veux tu que je parle de bonheur alors que tant de frères et sœurs sont condamnés ?
A crever de froid sur les trottoirs de nos villes ?
A rester droits malgré les regards hostiles,
Les jugements vils et tous ces logements vides ?
Hein ?
Comment veux tu
Que je fasse preuve d'optimisme alors qu'on n'en peut plus
Coincés dans nos petites vies entre besoin d'évasion et manque de thunes
Observe les déchainer les passions pour mieux qu'on s'entretue

Une bonne année de merde
En gros la même que l'année dernière
Avec les galères, la rage et la colère
Une bonne année quand même
A tous les irradiés passés grands maîtres
Dans l'art de festoyer avec des miettes
Une bonne année de merde
En gros la même que l'année dernière
Avec les galères, la rage et la colère
Une bonne année quand même
On sait ce qui nous attend
C'est le début de nos emmerdes depuis l'année de nos vingt ans

2015 L'heure n'est pas à la remise en cause
Ayez peur des méchants casseurs et des misanthropes
Vautrez vous dans vos certitudes et souhaitez vous le meilleur
Regardez l'extérieur mais gardez vos œillères
Bâtir sa servitude
Pour une année encore
Une bonne année de labeur aux frères et sœurs que le travail endort
A contenir notre rage ///
A subir l'esclavage des grands seigneurs tout comme au moyen age
Comment tu veux que je te souhaite de réussir ?
De reproduire les même schémas, les mêmes travers qui nous ont désunis ?
Y a pas de futur envisageable dans ce que tes élus te disent
Leurs discours sont remplis de salades leur fin sera des plus tristes
C'est le moins que je puisse leur souhaiter
Que les initiatives populaires puisse exciter leur anxiété
2015, une bonne année de lutte aux entêté.e.s
Une année de merde de plus qu'on traversera sans céder

Une bonne année de merde
En gros la même que l'année dernière
Avec les galères, la rage et la colère
Une bonne année quand même
A tous les irradiés passés grands maîtres
Dans l'art de festoyer avec des miettes
Une bonne année de merde
En gros la même que l'année dernière
Avec les galères, la rage et la colère
Une bonne année quand même
On sait ce qui nous attend
C'est le début de nos emmerdes depuis l'année de nos vingt ans
Track Name: Day 2 - On Verra Demain
Aujourd'hui la croissance
Le développement de nouveaux marchés
Le monde de la finance
Aujourd'hui n'a pas de sens
Aujourd'hui les supermarchés, les OGM, l'essence
La bouffe de merde pas chère,
Un nouvel I phone tous les ans
Aujourd'hui le progrès
La pollution oui mais la production
Et le bonheur via la consommation
Aujourd'hui l'immédiat
On verra demain pour réparer les pots cassés du fléau néo libéral
Pour l'être humain aussi, on verra demain
Aujourd'hui la misère crée du profit
Aujourd'hui paye bien
Aujourd'hui y a du blé à faire sur la santé d'autrui
Aujourd'hui assureurs et hommes d'affaires
Demain les autres, ouais c'est promis
Aujourd'hui la matraque, le tout répressif
La traque agressive pour étouffer la rébellion
Aujourd'hui l'oppression, on s'en sort pas trop mal
On verra bien demain comment calmer la grogne sociale

L'égalité et le respect on verra demain
Pour l'heure combats au quotidien
Toutes ces mécaniques que l'on laisse faire
Aujourd'hui sexisme partout
Un sale air réactionnaire
Aujourd'hui le moyen âge et un curé dans tes ovaires
Aujourd'hui Zemmour en prime time, les pro pal en prison
Ça chante l'amour de la patrie d'un sale air méprisant
Aujourd'hui le fascisme a la cote
Et pas que dans la bouche des bourgeois qui mènent le prolo à la botte
Aujourd'hui ils parlent de liberté de s'exprimer
Pour des réacs qui se victimisent dans leur messes télévisées
Pour tous les oppressés bah on verra demain
Aujourd'hui ça chasse les roms
Et ratonne à Calais
Aujourd'hui les droits de l'homme
Crois moi y en a rien à carrer
La haine ça s'entretient
Aujourd'hui c'est ce qui plait, elle n'est pas prêt de s'éteindre
Manqueraient plus que ces tarés trouvent le culot de se plaindre
On verra bien demain quelles conséquences on aura à payer

Pour la planète on verra bien demain
Aujourd'hui la croissance est verte
Le développement durable
Et le bio fait recette
Aujourd'hui le béton,
Les barrages et les parkings
Peu importe, construisons
Ils verront bien demain si c'est vraiment utile
Abreuvons les de culture sans fond
Modelons l'opinion
Aujourd'hui la télé poubelle en guise d'information
Aujourd'hui l'éprouvette
Pour voir s'ils supporteront cette vie là
On verra bien demain si nos prouesses enfanteront Godzilla
Pour la justice aussi on verra bien plus tard
En attendant buttons des mômes en espérant que ça les éduquera
Aujourd'hui la peur à la une
Le bleu marine partout dans les rues et dans les urnes
Aujourd'hui y a de la thune
Car la peur vend des armes
Aujourd'hui une fortune se construit sur le sang, les larmes
Aujourd'hui l'amertume demain la vendetta
Pour ça besoin de rien
Il le verront bien demain quand on leur reprendra la rue
Track Name: Day 3 - Au Bout Du Compte
Au bout du compte il ne reste que des rides
Et des milliers de milliers de secondes à contempler le vide
Il ne reste que la honte
Nos boulots stériles
Nos tombes achetées à crédit
Au bout du compte la lâcheté sévit
Une vie passée au milieu des fous et des chiens
A compter les sous plutôt que sur les siens
A croire que le respect se mérite
Le monde du taf t'impose ses vices
Mais tu ne dis rien
Tu vis si bien d'être larbin de service
Que ton patron reste serein
Hein
Au bout du compte c'est les tiens qui payent
Toujours les mêmes qui perdent
Et la même dèche qui te stresse
En fin de compte il ne nous reste que nos espoirs frustrés
Le seul constat qui l'on fera c'est que notre histoire fut brève
Yo
C'est ce que je me dis ce soir entre deux verres
Le cul entre deux chaises
Coincé entre l'envie de comprendre les gens et l'envie qu'ils se taisent
Je regarde leur vie pour en comprendre le sens
Ce n'est jamais que la mienne en un peu différente
Au bout du compte il ne reste pas grand chose,
De la poussière, des souvenirs et quelques ecchymoses
Censées nous soutenir
Au bout du compte au lieu de vivre pour de grandes causes
On a juste attendu de voir les sous venir
Bref
Tout à la fin que nous restera-t-il ?
Si ce n'est la culpabilité et les cris sourds de nos estomacs vides
Au bout du compte on n'a qu'une vie et on rêve de la vivre
Attaquer frontalement, plutôt que ramer faire chavirer le navire

Au bout du compte on n'est pas plus avancés qu'au départ
Soumis à la domination de la raison d’état
Bloqué dans l'individualisme en position fœtale
Au bout du compte on cherche encore à créer de grands espoirs
Putain, arrivé à la fin l'addition est salée
A compter les contradictions entassées au fil des années
Chercher l'issue ou un moyen d'accomplir sa mission
S'extirper de sa servitude, élargir sa vision
En fin de compte est ce qu'on y arrivera ?
Est ce qu'on y est arrivé ?
Agir pour ces vies là que le monde à sacrifié ?
On pourrait essayer
Au moins une fois avant le seuil du trépas
Franchement on pourrait faire l'effort de s'activer
C'est ce que je me dis ce soir entre deux verres
Le cul entre deux chaises
Coincé entre l'envie de comprendre les gens et l'envie qu'ils se taisent
Je regarde leur vie pour en comprendre le sens
Ce n'est jamais que la mienne en un peu différente
Track Name: Day 4 - L'Air Du Temps
L'air du temps n'est pas aux confidences
Les résistants mangent du bâton
Risquent même la prison en brisant le silence
Et ils voudraient nous vendre
Une nouvelle constitution
Une dissidence en carton
Tu l'as compris l'heure est à la méfiance
Ça pue la récupération
Ça pue la confusion
A gauche comme à droite ça veut justifier l'exclusion
Ça joue avec les chiffres, ça théorise de nouvelles formes de peur
Amalgame militants, terroristes ou casseurs
Ça crée chaque mois un nouvel ennemi intérieur
Un nouveau pseudo risque
Pour légitimer les législateurs
L'air du temps pue le fric
La bonne morale bourgeoise
Pour prospérer il faut du flic
Au nom de l'ordre tout passe
L'air du temps donne bien la nausée
Même dans le mouvement trop peu d'actions
Pour trop d'heures passées à causer
C'est comme ça tout le temps
Désunies nos voix ne sont que du boucan
Du coup c'est trop souvent l'arroseur arrosé
L'air du temps me fait baliser
Ambiance années 40
Les fachos se lâchent dans mon quartier
Ils n'ont changé qu'en apparence
Mais ils sont toujours là
Gentiment couverts par l'état
Qui dit que le problème disparaitrait si on n'en parlait pas
Ils vomissent dans la rue
Leur haine du pédé ou du noir,
Du muslim et des femmes en toute impunité
Ouais l'air du temps ça pue
Et ça pousse à lutter
A tenter de réécrire l'actu avec la plume des opprimés

//L'air du temps est irrespirable
Hein
Dans 500 ans qu'est ce qu'il en restera ?
Un gâchis formidable
Une décharge à ciel ouvert
Des humains similaires
Plus de six milliards avec un sort minable
L'air du temps pue la précarité
Comme une odeur de cellule de garde à vue dans ta réalité
Des plans d'austérité encadrent la rue
Faits pour nous désunir
Et c'est toujours pour les plus démunis qu'on parle d'abus
L'air du temps me fait trop cogiter
A m'en rendre malade
L'air du temps me balade dans ses aspérités
Il vante le culte de la concurrence
Définit le niveau de violence
Criminalise la différence et l'altérité
La solidarité n'est plus sacrée
Maintenant y a que la finance
Et plus trop d'espérance de s'en émanciper
Ouais l'air du temps pue le rance
Et il pousse à lutter
A tenter de réécrire l'actu avec la plume des opprimés
Track Name: Day 5 - Otoprodrapology part. 3
Si résister c'est être un terroriste alors j'en suis
Fini d'être gentil
A chaque cliché je répondrai par un grand coup dans les gencives
Je vois que ces gens fuient leurs contrariétés
Leur contradictions,
Entre dépression et anxiété
Je reste sur la défensive
Dans cette société c'est compréhensible
Donc sans pitié
Je veux rester libre et loin de leurs évangiles
J'ai lâché le rap pour écouter Rancid
Texte concis et sensibles
Pour les frangines en lutte et les reufrés en préventive
Je suis venu lâcher ma haine à chaque mesure
Le rap je lui crache dessus sans retenue
je suis dedans permets que je parle dessus
T'as du flow c'est un bon cache misère
Sale parvenu, ta team un tas de crevures
Que j'éviscère
En vrai j'écris des vers pour que tu t’empales dessus
Est ce que c'est clair ? Sociopathie primaire
Surtout dans ce rap où mon antipathie se libère
Entre machos virilistes et ramassis de faux frères
Je sais ce que j'ai à faire
Je dois m'enfermer dans mon monde car le leur m'exaspère
Hein !
C'est juste un égotrip de plus
Un son sur le rap
Alors que je m'étais dit que j'en ferais plus
Mais / Je me censure aps
J'entends la merde de la plupart des groupes
Je ne résiste pas au plaisir de cracher dans leur soupe
Mc je sais qu'au fond t'es con et que notre compagnie te déprime
Tu connais nos sales gueules de pochtrons à la Boris Eltsine /
Roule un pilon et branche le crom que la folie s'exprime
Loin des mcs bidons dont l'ambition est de glorifier le fric
Pas d'exception rap sans sommation pour que l’Élysée flippe
Parle de buter le facho, de lyncher le patron, d'atomiser le flic/
Sur ta carrière dans le game au fond t'as trop misé de billes
T'as un gros plan de promo quand on a que le cromi et le bic/
Rap thématique mais sans rêver que ces tomis méditent
Sur le sens des lyrics vu que dans ce milieu y a trop de mimétisme/
Donc on marche seuls, car vous êtes tous égoïstes et tristes
Grandes et sales gueules, lyrics politiques pour fortifier le style
Track Name: Day 6 - Les Légendes De L'Apocalypse
Allez, approche, écoute, laisse toi porter
Voici les contes et légendes que notre déchéance a colporté
Des histoires de folie, de grands hommes bornés
D'un pouvoir abusif et de tous les génocides qu'il a pu ordonner
Des écrits d'avant guerre, des récits d'aventures populaires
Que l'on enterre quand la démocratie vire à la dictature
Une mémoire qui se perd, une pensée qui sature et détruit ses repères
Peu importe qui ça tue
Hein
C'est la légende d'un peuple qui dort
D'un maitre qui frappe son chien sans jamais qu'il morde
C'est une histoire où à la fin la liberté s'immole
Sur un bûcher de billets car ses enfants n'ont plus qu'une idole
Ce n'est qu'une histoire trop longtemps oubliée
De mégalopoles bâties avec le sang des ouvriers
D'empires coloniaux invincibles
De continents pillés
L'histoire d'une bêtise instinctive qu'on a su cultiver
C'est les contes et légendes de l'apocalypse
L'histoire d'une espèce arrogante, de ses espoirs et de ses traumatismes
Mythe ou réalité ?
Je ne sais pas trop quoi dire
Moi je les récite seulement pour t'inspirer un gros bad trip
C'est une histoire qu'on connait tous un peu
L'histoire d'un animal bipède un peu stupide qui se prenait pour un dieu
Pour changer son destin putain y aurait suffit d'un seul
Mais comme tu t'en doute ces récits ne peuvent finir que dans le feu
C'est la fable de 3000 ans de guerres sociales
D'une défaite humiliante
La légende évidente d'une oppression totale
C'est l'histoire édifiante d'un peuple qui ne se soulève pas
De tant de révoltes et de colères étouffées sous les balles
C'est les contes et légendes de l'apocalypse
L'histoire d'une espèce arrogante, de ses espoirs et de ses traumatismes
Mythe ou réalité ?
Je ne sais pas trop quoi dire
Moi je les récite seulement pour t'inspirer un gros bad trip
C'est les contes et légendes de l'apocalypse
L'histoire d'une espèce arrogante, de ses espoirs et de ses traumatismes
Mythe ou réalité ?
Je ne sais pas trop quoi dire
Moi je les récite seulement pour t'inspirer un gros bad trip
C'est les contes et légendes de l'apocalypse
L'histoire d'une espèce arrogante, de ses espoirs et de ses traumatismes
Mythe ou réalité ?
Je ne sais pas trop quoi dire
Moi je les récite seulement pour t'inspirer un gros bad trip
Track Name: Day 7 - Au Loin
Au loin,
Loin des regards portés, des comparaisons
Loin des rêves avortés, des combats d'égo
Loin d'ici en fait
D'un quotidien de lutte que l'agonie encercle
Loin du chemin des autres
Je voulais m'évader et pas qu'on m'émancipe
Je voulais juste voir ailleurs et sans boulet aux chevilles
Je rêvais d'un monde meilleur,
D'un vrai futur cogité à plusieurs
Puis j'ai quitté le navire
Je suis parti, (je suis parti) sans destination précise
A la dérive, sans patrie, quelle excitation exquise
J'ai juste fait des essais
Sans prétendre plus
J'ai côtoyé l'excès et l'ivresse fut ma muse plus que le temps d'un 16
Votre poésie d'artiste je la laisse à la noblesse de vos académies
J'aime la simplicité que ma petite vie m'a offert
Loin des concepts vendeurs, loin des blablas débiles
Mais cherchant à toute heure à faire que mes mots blessent
En partant au loin, je pensais sincèrement trouver autre chose
Je pensais développer des valeurs pour servir notre cause
Je pensais me réinventer, me redécouvrir, ou me trouver enfin
Mais ce ne sont que des bouts de vie que j'ai semé en chemin
Au loin, putain je sais pas ce que j'espérais trouver
Mais dans le miroir le même connard voué à écrire les mêmes couplets
La même merde à décrire
Les mêmes doutes et la même absence d'avenir
A finir dégouté du voyage accompli
Mais je suis pourtant parti sachant tout ça
Sachant mon peu de courage
Et que les coups les plus durs proviennent de l'entourage
Partir au loin juste pour prendre le large
Pour le plaisir de partir enfin, pas pour fuir sans relâche
Loin des regards portés, des comparaisons
Loin des rêves avortés, des combats d'égo
Loin d'ici en fait
D'un quotidien de lutte que l'agonie encercle
Loin du chemin des autres
Je voulais m'évader et pas qu'on m'émancipe
Je voulais juste voir ailleurs et sans boulet aux chevilles
Je rêvais d'un monde meilleur,
D'un vrai futur cogité à plusieurs
Puis j'ai quitté le navire
Je suis parti